Il est parfois difficile de différencier une guêpe, d’une abeille ou encore un frelon d’un bourdon.

Vous trouverez ci dessous des exemples pour vous aider à les reconnaitres :

A NE PAS CONFONDRE

Abeille charpentière

Abeille solitaire, très grosse et volumineuse, de couleur très sombre avec des reflets bleu-violets, elle adore butiner la sauge.
Cette abeille creuse son nid dans les vieilles charpentes ou dans du bois mort.
Inoffensif pour l’homme, pas d’intervention necessaire.

Bourdon

Gros et velu, il peut être confondu à tort avec le frelon asiatique,
Polinisateur infatiguable, il est très important dans l’écoystème.
Inoffensif pour l’homme, pas d’intervention necessaire.

Frelon Asiatique

Importé d’Asie en 2004 dans le Lot et Garonne, le frelon asiatique s’est rapidement répandu dans presque toute la France.
Plus petit que le frelon européen, on le reconnait grâce à ses pattes jaunes, son corps noir et la fin de son abdomen jaune-orangé.
Une colonie peut compter entre plusieurs centaines et plusieurs milliers d’individus (en une saison, une reine peut donner naissance à plus de 12000 ouvrières).
Le frelon asiatique peut déclencher des attaques violentes durant lesquelles 80 % de la colonie vous charge. Chaque frelon peut piquer jusqu’à 10 fois d’affilé.
Le nid est sphérique, généralement situé dans les arbres, les petits buissons, les abris ou les cheminées.
Le frelon asiatique met en danger la biodiversité : Il est très invasif, a peu de prédateurs et représente une des causes majeures de surmortalité des abeilles.
❌ Nuisible, nid à détruire à tout prix

Frelon Européen

Le frelon européen est généralement plus gros que le frelon asiatique. Les ouvrières mesure entre 18 et 25 mm et jusqu’à 40 mm pour la reine.
Il ressemble aux guêpes communes en plus gros, son abdomen est jaune rayé de noir, son thorax est brun-roux.
Une colonie peut compter entre plusieurs dizaines et plusieurs centaines d’individus.
Le nid est généralement situé sous un abri, dans un grenier, dans le creux d’un arbre et parfois même dans le sol.
Le frelon européen se nourrit de petits insectes (mouches, guêpes, fourmis et plus rarement abeille). Il est utile a la biodiversité.
Moins agressif que le frelon asiatique, il peut piquer lorsque son nid est dérangé.
⚠️Nid à détruire s’il est à proximité d’une habitation, d’un passage ou d’un lieu de vie.

Guêpe

Il existe de nombreuses espèces de guêpes en France, certaines sont solitaires d’autres sociales et vivent en colonie.
Les plus répandues sont les guêpes communes et germaniques. Leur abomen est jaune rayé de noir et dépourvu de poils. Leur taille varie entre 10 et 15mm et jusqu’à 19 mm pour les reines.
Une colonie peut compter entre plusieurs centaines et plusieurs milliers d’individus.
Comme le frelon asiatique, la guêpe adopte un comportement agressif pour défendre son nid.
Malgré sa petite taille, la piqure est très douloureuse, elle peut présenter un risque mortel suivant la localisation (bouche, cou), le risque allergique et le nombre de piqures.
⚠️Nid à détruire s’il est à proximité d’une habitation, d’un passage ou d’un lieu de vie.

Abeille

Il existe de nombreuses espèces d’abeilles en France, nous allons ici décrire l’abeille domestique dont la probabilité de faire face à un essaim est plus importante.
Les abeilles domestiques sont de couleur brune avec quelques anneaux jaunes, elles sont très poilus et leur taille varie de 11 à 15 mm et jusqu’à 20 mm pour la reine.
Les abeilles domestiques vivent en colonie dans des ruches. Au printemps, il est possible de faire face à un essaim (regroupement d’abeilles quittant une ruche surpeuplée) souvent impresionnant, ce phénomène est sans danger si vous gardez vos distances.
Ne tentez pas de le détruire ou de le déplacer avec un jet d’eau, insecticide ou autre.
Prenez contact avec un apiculteur qui viendra récuperer l’essaim et sera heureux d’agrandir son cheptel. L’intervention est généralement gratuite.